musée de valence

Le partenariat entre le Musée de Valence Art et Archéologie et l’association les Marmottes Buissonnières est pérenne. Nous effectuons ensemble un travail approfondi sur plusieurs volets :

Les intervenantes de l’association accompagnement souvent les enfants, avec lesquels elles travaillent dans le cadre du CLAS, en visite aux expositions proposées par le Musée.

L’association se fournit régulièrement à la bibliothèque du musée, dont le fond en littérature jeunesse est d’une grande qualité, souvent renouvelé, et les bibliothécaires de conseils précieux.

Le Musée de Valence est finalement un tremplin pour l’association qui participe tous les ans depuis 2016 au Grand Weekend en Famille organisé par le Musée. A l’occasion de ces évènements, les intervenantes ont créé de nombreux outils, lectures vivantes et spectacles qu’elles ont eu l’occasion de réutiliser par la suite.

En 2016, les Marmottes Buissonnières ont créé Marmus’Art, une exploration en livres d'art jeunesse à travers des activités de recherche et des enquêtes ludique.

En 2017, la lecture vivante Vert Tamanoir a vu le jour ainsi qu’Excentric City (Béatrice Coron), un leporello en papier découpé : les Marmottes Buissonnières ont inventé une histoire à partir de l'univers féérique de Béatrice Coron en s'inspirant ou en citant Maurice Carême, Shakespeare, Felix Leclerc, les contes des mille et une nuits...

Les Marmottes Buissonnières mettent en scène deux leporellos (Musée de Valence, 2017)

Le mot leporello fait référence à Leporello, valet de Don Juan qui a écrit la longue liste des conquêtes de son maître sur un parchemin plié en accordéon dans le premier acte de l'opéra Don Giovanni de Mozart.

En 2018, c’est le Carrousel des animaux qui a été fabriqué de toutes pièces.

En 2019, les intervenantes de l’association sont sorties de leur zone de compétences et se sont associées avec la Cie Mégahertz pour proposer au Musée de Valence un spectacle étonnant : le but était de mettre en vie des œuvres pour un public à partir de 6 ans sur les 2 journées.

Pendant plusieurs mois, les Marmottes Buissonnières et la Cie Mégahertz, en la personne de Julien Tempéré, ont élaboré un scenario pour relier 5 œuvres très différentes du Musée, ont créé des décors, des costumes, des accessoires, des textes, se sont documentés sur les œuvres d’art… pour donner vie à ...

La Famille Sfumato

… ainsi nommée en hommage à Léonard de Vinci, tout en faisant une large place à Hubert Robert, artiste phare du Musée.

Par une mise en scène burlesque, les 4 personnages de la Famille Sfumato ont commenté, interprété les œuvres, chanté, mimé, lu, dansé… en interaction avec le public pour livrer :

« Le mythe fondateur d’une histoire familiale de Mouvementeurs d’art, avec un orphelin, trois saints ou presque, du vin, des livres vivants, Jésus, le Pape et César, des reliques et un cabinet de curiosités ambulant !... »

Cette année encore, le Grand Weekend en Familles a été un vrai succès et l’association est honorée et reconnaissante au Musée d’y avoir contribué, à travers l’aventure artistique et humaine inoubliable de la Famille Sfumato !